Peut-on transformer un étang en bassin ou piscine naturelle ?

transformer un étang en bassin

Tout le monde sait que les bassins sont beaucoup plus agréables pour les yeux (et le nez) qu’un étang. C’est ici que vous trouverez tout ce que vous devez savoir pour transformer un étang en bassin !

Par la suite, selon la taille de votre plan d’eau, plusieurs démarches peuvent être nécessaires :

  • Bassin de moins de 10 m2 : il n’est pas obligatoire de demander une autorisation, sauf sur un terrain situé en zone protégée (site classé, réserve ou parc naturel par exemple).
  • Bassin de 10 à 100 m2 : vous devez remplir une déclaration de travaux (formulaire Cerfa n°13703*06) et la transmettre à votre mairie par lettre recommandée avec accusé de réception. Sans retour de sa part, la demande est considérée comme accordée.
  • Bassin de plus 100 m2 ou de plus de 2 mètres de profondeur : vous devez faire une demande de permis de construire en remplissant le formulaire Cerfa n°13406*06 et le transmettre à votre mairie.

Une fois que tout cela est réglé, le travail physique s’occupera du reste ! Transformer un marécage en étang est une entreprise énorme ! Assurez-vous de prendre en compte tous les aspects et toutes les exigences avant de vous lancer, et nous vous aiderons à vous familiariser avec ce qu’il faut pour accomplir le travail.

Faut-il une autorisation pour construire un bassin dans son jardin ?

Aucune loi ne vient préciser les autorisations à obtenir concernant la création d’un bassin dans son jardin. Le Code de l’urbanisme reste muet à ce sujet. Ni permis de construire, ni déclaration préalable de travaux ne sont requis.

À première vue, le propriétaire d’un jardin peut donc parfaitement y installer un bassin.

La création d’un bassin de jardin ne dispense pas en revanche de vérifier en amont le Plan local d’urbanisme (PLU) et le Plan d’occupation des sols (POS), afin de s’assurer qu’ils ne contiennent pas de restrictions ou d’interdictions particulières.

L’aménagement d’un point d’eau dans son jardin est toujours soumis au respect du règlement sanitaire départemental. Il est également important de vérifier son contenu auprès de la mairie et les éventuelles contre-indications à la création d’un bassin dans le jardin.

Par exemple, certains règlements interdisent de créer un bassin à moins de 35 ou 50 mètres d’une habitation, d’une zone de loisirs ou d’un établissement recevant du public. Ou à moins de 35 mètres de sources, forages, puits, aqueducs, stockages sous terrain ou semi-enterrés.

Si vous êtes prêt à y mettre du vôtre, vous serez prêt à creuser votre étang en un rien de temps. La modification des zones humides peut avoir un impact sur la faune locale, c’est pourquoi il est si important de faire les choses en toute légalité, car vous risquez de vous voir infliger une amende si vous ne faites pas les choses correctement.

bassin naturel et piscine naturelle

Avantages et inconvénients

Connaître les avantages et les inconvénients de votre projet est le meilleur moyen de décider si vous souhaitez le poursuivre. Nous savons tous que les plans d’eau sont magnifiques et qu’ils constituent un atout pour la plupart des paysages, mais quels en sont les inconvénients ?

Avantages d’avoir un bassin naturel chez soi

Un bassin naturel est une excellente initiative si vous avez un terrain assez humide. Assurez-vous de déterminer la cause et la source de l’eau avant de procéder à quoi que ce soit, mais ce serait un bon moyen de drainer votre terrain, surtout si vous pouvez remplir un étang d’eau toute l’année. Veillez à placer le bassin dans la partie la plus basse de votre terrain afin d’éviter les inondations ou les dégâts dus à la pluie.

Les bassins attirent également la faune. On trouve souvent des canards, des oies et d’autres oiseaux aquatiques près des mares. En fonction de sa taille, votre bassin peut être aménagé de manière à être autonome, ce qui peut réduire les coûts et le temps consacrés à son entretien. Les oiseaux attirés par le bassin peuvent également s’occuper des insectes qui infestent généralement les zones marécageuses, ce qui peut en faire la solution parfaite à un défaut d’insectes.

Inconvénients d’un bassin ou piscine naturelle

Bien qu’ils soient magnifiques, les bassins comportent leurs propres inconvénients. Le plus gros défaut est probablement celui des insectes. Un bassin joliment rempli peut garder l’air frais. S’il s’évapore jusqu’à atteindre quelques centimètres de boue, ou s’il reste stagnant très longtemps, il peut rapidement devenir un lieu de reproduction pour les moustiques et autres nuisibles.

Si vous utilisez des herbicides et/ou des pesticides dans votre jardin, le drainage qui s’écoule vers le bassin empoisonne l’eau. Ce serait problématique, surtout si vous élevez des poissons ou si vous avez des animaux sauvages dans et autour de votre étang. Bien que les bassins se développent naturellement mieux dans les parties les plus basses de votre jardin, assurez-vous de faire attention à ce qui s’y écoule avec l’eau.

Construction d’un bassin naturel

Une fois que vous avez obtenu l’autorisation des autorités compétentes et les permis nécessaires, vous pouvez commencer par drainer le marécage. Pour ce faire, vous pouvez creuser des tranchées et des canaux de drainage pour que l’eau s’écoule. Vous pouvez assécher un marécage plus rapidement en le remplissant de terre, mais ce n’est probablement pas la voie à suivre si vous essayez de le transformer en étang.

Nettoyage et Entretien d’un bassin naturel

Une fois que vous avez passé un temps considérable à créer votre bassin, vous allez devoir prendre des mesures pour vous assurer qu’il ne redeviendra pas un marais. Il existe tout de même des moyens de le faire en toute sécurité.

L’utilisation d’herbicides et d’algicides permet de débarrasser l’étang de toute végétation indésirable, mais elle peut également empoisonner l’eau, puis les poissons et les animaux sauvages qui s’y abreuvent. S’ils sont utilisés très souvent, les herbicides peuvent aggraver l’état de l’eau. Tous les remèdes naturels doivent être envisagés comme alternative.

Recherchez un produit liquide contenant des bactéries et des enzymes naturelles. Cela aidera les bonnes bactéries à se répandre plus rapidement dans un grand plan d’eau (il est préférable d’utiliser un produit sous forme de poudre ou de solide dans les petits plans d’eau, par opposition à un produit liquide).

Aérer l’eau signifie ajouter de l’oxygène à l’eau, ce qui permet d’éloigner la végétation indésirable, les odeurs et les algues. Pour les étangs plus grands, vous pouvez installer un système d’aération à moulin à vent. C’est une bonne méthode si vous n’avez pas accès à l’électricité et/ou si vous souhaitez employer un moyen plus écologique pour aérer l’eau. Gardez à l’esprit qu’un système d’aération, quel qu’il soit, nécessite une bonne dose d’entretien.
Votre bassin nécessitera aussi très probablement un peu d’entretien manuel. Parfois, les plus petits défauts peuvent être résolus en écumant ou en raclant la surface de l’eau pour enlever les débris, les algues indésirables et les feuilles qui polluent l’eau.

2 Commentaires sur “Peut-on transformer un étang en bassin ou piscine naturelle ?

  1. Pingback: Créer une plage de jardin : Un guide étape par étape - Nynfea

  2. Pingback: Les plans d'eau ajoutent-ils de la valeur à une maison ? - Nynfea

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *